Franc-Maçonnerie - Consignes de vote lors d’élections
© Site officiel pour la prise de contrôle de l’économie financée par les royalties FERRAYÉ - 2021
Worldcorruption.info
FRANC-MAÇONNERIE
Fribourg
Candidats au Conseil National : ICI   Candidats au Conseil des Etats : ICI   La   liste   des   Candidats   au   Conseil   National   démontre   qu’une   petite   trentaine   de   Député(e)s   au   Grand   Conseil fribourgeois    sont   aujourd’hui   cantidats   pour   le   Conseil   National.   Outre   les   Député(e)s,   on   rencontre   aussi   de nombreux Syndics (Gemeindepräsident). Le   cumul   des   fonctions   publiques   et   dès   lors   du   pouvoir   de   décision   au   sein   de   l’Etat,   qu’il   s’agisse   du   Canton   ou de   la   Confédération,   n’est   pas   dans   l’intérêt   citoyen   !   Vous   devez   donc   bien   réfléchir   avant   de   voter   pour   l’un   de ces   candidats.   Le   débat   d’idées   devrait   pouvoir   être   diversifié   et   élire   des   individus   qui   vont   représenter   le   Peuple au   sein   du   Canton   et   parallèlement   à   Berne,   permet   à   ceux   qui   cumulent   les   fonctions   d’étouffer   des   situations   qui rebondiraient dans un parlement différent si d’autres élus traitaient les dossiers. C’est   du   reste   de   ces   cumuls   de   fonctions   qu’est   aussi   survenue   la   corruption   des   Partis   PDC    et    PLR    mais également de l’évolution en général de la corruption dans notre Pays. Ce   n’est   certainement   pas   le   vice-Président   du   Parti    PDC   /   CVP      Suisse   Dominique DE   BUMAN    qui   dira   le   contraire.   Souvenez-vous   qu’en   juin   2006,   il   déclarait   à   deux reprises    dans    la    Presse    :    «    La    société    est    complètement    pourrie.    Cela    ne fonctionne   que   par   les   petits   copains.   Il   y   a   des   problèmes   partout.   La   société fribourgeoise   n’est   pas   exempte   d’histoires   de   corruption   ou   de   copinage   ».   […] «   J’ai   eu   vent   de   certaines   choses   qui   ont   été   couvertes,   c’est   vrai,   je   le   sais   ».    Et d’ajouter   qu’il   savait    «   que   les   Autorités   étaient   complètement   corrompues,   mais que   ça   ne   s’arrêtait   pas   là   et   que   s’il   dénonçait   ce   qu’il   savait,   ce   n’était   pas seulement le Canton de Fribourg qui en tremblerait, mais la Suisse entière ». Le   Président   du   PDC    Suisse,   le   valaisan   Christophe   DARBELLAY    et   les   politiciens   de   tout   bord    avaient immédiatement tout mis en oeuvre pour étouffer ces déclarations qui relataient pourtant une situation bien réelle. Le   Ministère   Public   de   la   Confédération    n’a   même   pas   soumis   l’idée   d’ouvrir   une   enquête   -   pas   plus   que   le Tribunal   Pénal   Fédéral    du   reste   -   et   on   peut   le   comprendre   si   l’on   sait   que   la   corruption   dont   il   était   question   était en   fait   directement   liée   au   blanchiment   des   royalties   sur   les   brevets   FERRAYÉ   que   ce   Site   dénonce   et   que   la majorité d’entre-eux  que DE BUMAN dénonçait étaient concernés ! Si   l’on   peut   légitimement   attendre   d’un   personnage   politique   comme   Dominique   DE   BUMAN   qu’il   sache   peser   ses mots   lorsqu’il   s’exprime,   quels   étaient   alors   les   éléments   qui   l’avaient   conduit   à   de   telles   déclarations   ?   La   réponse se   trouve   peut-être   en   partie   dans   le   réseau   d’influence   de   son   frère   Jean-Luc   DE   BUMAN,    que   vous   pouvez consulter   dans   le   fichier   pdf   ICI .   Ce   fichier   nous   démontre   que   nous   sommes   au   coeur   de   l’escroquerie   des centaines de milliards des royalties et au coeur du blanchiment qui a suivi ! Mais qu’est-ce qui avait poussé Dominique DE BUMAN à vouloir régler ses  comptes publiquement ? La   réponse   pourrait   se   trouver   dans   la   situation   suivante. A   fin   2014   le   Conseiller   National   Dominique   DE   BUMAN était   inscrit   dans   13   Conseils   d’Administration   à   notre   connaissance.   Or,   au   cours   des   années   2005   et   début   2006, il   a   été   radié   de   6   des   Conseils   en   question,   tous   en   relation   avec   des   sociétés   ayant   des   liens   politiques   du   style “Logements populaires, etc.” On   peut   donc   légitimement   se   poser   la   question   d’une   cabale   politique   contre   l’un   de   leurs   “Frères”   de   Loge   et   que celui-ci   ait   voulu   stopper   son   éviction   en   envoyant   un   message   clair   à   ses   détracteurs...   sachant   que   toutes   ses graves déclarations étaient vraies, ce que les destinataires du message ont immédiatement compris ! Ceci   nous   démontre   alors   que   toute   la   classe   politique   -   dont   aucun   membre   n’a   estimé   utile   de   requérir l’ouverture   d’une   enquête   pénale   -   serait   corrompue   et   a   ainsi   pratiqué   l’Omerta   parce   que   nos   politiciens savaient tous que les déclarations de Dominique DE BUMAN les entraîneraient devant la Justice pénale. La   corruption   dont   parlait   le   Conseiller   National   n’est   rien   d’autre   que   le   blanchiment   des   royalties   FERRAYÉ   au cours   duquel   des   milliards   de   francs   ont   été   investis   dans   le   Canton   de   Fribourg   depuis   1992   et   la   meilleure   preuve en   est   donnée   par   l’expansion   économique   du   Canton   depuis   les   années   1992,   voire   1995,   année   lors   de   laquelle les séquestres ont été levés au profit des escrocs en cols blancs contrôlés par les Francs-Maçons. A   partir   de   là,   ce   que   les   Citoyen(ne)s   doivent   comprendre,   c’est   que   lorsqu’une   Institution   est   en   mains   de criminels   corrompus   contrôlés   par   la   Franc-Maçonnerie,   il   n’y   a   plus   rien   à   en   attendre.   C’est   à   celui   qui   peut tirer   le   plus   de   profits   de   la   situation   politique   qu’il   occupe   et   la   quantité   de   candidats   aux   prochaines   élections fédérales   démontre   que   beaucoup   d’entre   eux   ont   compris   la   situation   et   veulent   profiter   des   possibilités   offertes, des possibilités qui ont garanti à ceux qui en ont abusé, une impunité totale jusqu’à ce jour. C’est   au   moment   des   élections   qu’il   faut   se   souvenir   que   la   Classe   Politique   élue   a   trahi   ses   engagements   et s’est   moquée   des   Electeurs(trices).   La   seule   chose   qui   a   compté   pour   les   élus   de   ces   deux   Partis   jusqu’à   ce   jour, était d’obtenir votre vote pour aussitôt bénéficier de tous les avantages cachés qui allaient leur être offerts. Au-delà   de   la   situation   des   cumuls   des   fonctions   citée   plus   haut,   la   liste   des   candidats   fribourgeois   laisse   aussi ressortir   des   avocats   et   notaires   qui   doivent   impérativement   être   écartés,   puisque   de   par   leur   seule   fonction, éthiquement,   ils   ne   peuvent   pas   garantir   la   séparation   des   pouvoirs.   Le   Professeur   de   Droit   Franz   RIKLIN   dirait qu’ils   ont   usé   leurs   fonds   de   culotte   sur   les   mêmes   bancs   d’études   que   les   juges   et   autres   Magistrats    et   que   de fait,   par   l’amitié   qui   les   lie,   ils   ne   peuvent   plus   nous   garantir   qu’il   n’y   aura   pas   d’arbitraire   dans   le   traitement   des dossiers si l’Etat est impliqué”.  Et Fribourg n’est que trop bien placé pour comprendre cette situation : 100 millions évaporés de la Caisse de pension de la Ville de Fribourg 100 millions de dépassement de budget pour le Pont de la Poya   50 millions de dépassement de budget pour le détournement de Bulle, etc. Ces    dépassements    de    budgets,    qui    correspondent    davantage    à    de    minutieuses    panifications    d’escroqueries orchestrés   par   la   Franc-Maçonnerie   permettent   ainsi   à   toute   une   clique   de   “Frères”   de   s’en   mettre   plein   les   poches en   toute   impunité,   puisque   les   “juges”   membres   des   confréries   maçonniques,   ne   vont   jamais   condamner   leurs “Frères”. Les seuls lésés seront comme toujours les contribuables... C’est   aussi   pour   cela   que   selon   nos   recommandations ,   au-delà   des   cumuls   de   fonctions,   c’est   aussi   en   priorité que   les   candidats   Avocats   et   Notaires,   devraient   être   écartés,   quelle   que   soit   la   liste   du   Parti   sur   laquelle   ils figurent   pour   que   des   ententes   tacites   ne   puissent   pas   être   pratiquées   entre   défenseurs   des   plaignants   et   les “juges” membres des loges auxquelles appartiennent toujours les entrepreneurs ! En    sus    des    précisions    ci-dessus,    et    selon    nos    recommandations    précitées,    nous    vous invitons   donc   à   écarter   toutes   les   Listes    PDC   /   CVP    et    PLR   /   FDP    de   vos   enveloppes   de   votes -   avec   le   bémol   Listes   des   Jeunes ”   qui,   s’ils   n’ont   pas   l’expérience   des   vieux   renards corrompus,    pourraient    être    l’avenir    de    notre    politique    fédérale    s’ils    ne    se    laisse    pas corrompre comme ça a été le cas avec le Conseiller National valaisan PDC   Yannick BUTTET . C’est   au   moment   des   élections   qu’il   faut   se   souvenir   que   la   Classe   Politique   élue   a   trahi   ses   engagements   et s’est   moquée   des   Electeurs(trices).   La   seule   chose   qui   a   compté   pour   les   élus   de   ces   deux   Partis   jusqu’à   ce   jour, était d’obtenir votre vote pour aussitôt bénéficier de tous les avantages cachés qui allaient leur être offerts. Aussi   ne   faut-il   pas   renouveler   les   erreurs   encore   et   encore   et   faut-il   se   souvenir   que   seul   le   Peuple   est souverain,   qu’ îls   ne   sont   que   nos   mandataire   et   qu’une   fois   élus   ils   sont   là   pour   faire   ce   que   l’on   attend d’eux  et non ce qu’ils veulent faire pour leur profit personnel ! Sa   Sainteté   le   Pape   Francçois   a   déclaré   pour   condamner   la   Mafia   Napolitaine   en   début   d’année   2015:   «   Tous nous   avons   la   possibilité   d’être   corrompus   et   de   glisser   vers   la   délinquance.   Ceux   qui   prennent   la   voie   du mal   volent   un   morceau   d’espérance   à   eux   mêmes,   à   la   société,   à   tant   de   gens   honnêtes,   à   la bonne    réputation    de    son    lieu    de    vie,    à    son    économie.    Comme    un    animal    mort    pue,    la corruption   pue,   la   société   corrompue   pue,   et   un   chrétien   qui   fait   entrer   en   lui   la   corruption pue… ». Eh bien aujourd’hui, notre Politique Suisse PUE ! Dès   lors   encore   une   fois,   si   vous   voulez   assurer   l’avenir   des   générations   futures,   il faut   que   les   Partis   corrompus   disparaissent   de   la   vie   politique   du   Pays   et   pour   cela   il   ne   faut   voter aucune liste PDC  ou PLR  en dehors de celles des jeunes. Si   envers   et   contre   tout   vous   souhaitez   quand   même   contribuer   à   faire   élire   l’un   ou   l’autre   des candidats   des   partis   précités,   écrivez   alors   son   nom   à   la   main   sur   une   liste   d’un   autre   parti   ou sur le bulletin blanc réservé à cet effet. Mais   surtout   osez   faire   confiance   aux   jeunes,    qu’ils   soient   de   gauche   ou   de   droite   qu’importe,   s’ils   représentent vos idées, mais tout en leur rappelant que s’ils répètent les erreurs de leurs aînés, la sanction sera sévère ! Pour   les   Partis   de   la   Droite   corrompue,   c’est   une   alternative   que   les   Électeurs    devraient   saisir   pour   avoir l’opportunité de reconstruire une Politique de Droite Suisse Propre pour qu’elle “NE PUE PLUS”.
ET ÉLECTIONS FÉDÉRALES